S/S KERTOSONO
(1923-1943)

KriegsMarine

Nantes
Attaque aérienne, le 23 septembre 1943

KERTOSONO
T/S KERTOSONO

Caractéristiques

KERTOSONO, 9289 brt, 5853 net, cargo à passagers, lancé en 1923 par le chantier hollandais Royal Schelde, Flushing (Yard172) sous le nom de KERTOSONO (1) pour la Koninklijke Rotterdamsche Lloyd (2).

C'est un navire de 143.4 mètres de long et de 19.1 mètres de large (470.5 x 62.9 x 30 x 15.5 pieds). Il est propulsé par une turbine à vapeur Schelde de 3300 KW qui lui donne une vitesse de 15.5 noeuds.

Il transporte du fret jusqu'en 1940 sur les lignes Java - Rotterdam et Java- Etats-Unis. Le 10 décembre 1923, c'est ce navire qui ramène en Hollande le célèbre avion Fokker VII H-NACC de la KLM, qui avait inauguré un vol d'Amsterdam à Batavia soit 15899 km !

Il est arraisonné par le T/S THOR (3) (HSK IV SCHIFF 10), avec son nom peint par-dessus, le 1 juillet 1940, juste à l'ouest des Iles du Cap Vert. Un coup de canon d'avertissement est tiré et le navire stoppe immédiatement.

Le capitaine hollandais prend son agresseur pour un néerlandais, alors qu'il bat pavillon yougoslave, et il pense qu'il est plus sage de s'arrêter devant ce vaisseau lourdement armé. Le groupe d'abordage, sous les ordres du lieutenant Werner Sander, identifie ce cargo de la Koninklijke Rotterdamsche Lloyd néerlandaise, le KERTOSONO.

Il fait sur route de la Nouvelle-Orléans à Curacao via Freetown avec un chargement d'essence, asphalte, bois et machines agricoles, avec un équipage de cinquante-neuf marins et de neuf passagers (dont quatre femmes et un bébé). Le commandant du KERTOSONO informe Sander que son navire est un navire parfait, et qu'il vaut mieux l'envoyer en France que de le couler. Acceptant cette offre, le commandant du THOR, Kähler, confie au lieutenant Sander un équipage de prise, et sous ses ordres, le KERTOSONO rallie le port français de Lorient. Il y arrive douze jours plus tard.

Le naufrage

A Lorient, il est reconverti et armé pour la KriegsMarine qui va l'utiliser comme ravitailleur de sous-marins puis comme "depot-ship". Il est acheminé à Saint-Nazaire, base de la 6ème Unterseebootsflottille "Hundius" et de la 7ème Unterseebootsflottille "Wegener".

Ces gros navires sont des cibles prioritaires pour les bombardements alliés sur les bases atlantiques, c'est pourquoi le KERTOSONO est basé, à Nantes, plus à l'intérieur.

Pourtant même à Nantes, le 16 septembre 1943, les alliés décident d'attaquer le port et les navires qui s'y trouvent. Un premier largage a lieu à 16h02, Le premier bombardier à une altitude de 5 000 mètres, localise très mal son objectif,et lâche ses bombes trop tôt, autour du parc de Procé, à trois kilomètres en amont du site visé.

Les deux vagues suivantes, déportées vers l’ouest, pilonnent le port à hauteur de Chantenay, alors que deux autres, déroutées, arrosent l’aéroport de Château-Bougon. Enfin, l’un des derniers groupes de l’escadrille manque également son objectif et libère toute sa cargaison de bombes sur le centre de Nantes. Une déferlante meurtrière s’abat sur la ville, balayée par le souffle infernal des bombes incendiaires et à gaz. Cette attaque épargne le port mais fait plus de 860 morts et 1500 blessés.

Le KERSOTONO amarré sur le côté ouest du port est intact, comme en témoigne la photo suivante :

Nantes 1943

Le 23 Septembre 1943, six groupes de la 8ème Air Force reçoivent une mission : destination Nantes, dont le 303rd BG, équipée de 19 bombardiers "Pathfinder" (PFF) B-17" qui à l'ordre de mission N° 71 : "Submarine Supply Ship in Loire River, Nantes, France". Il n'y a pas de nuages et la visibilité, de trois à cinq milles, n'est obstruée que par une faible brume. Ils décollent à 5h45. Le célèbre acteur Clark Gable fait partie de l’escadrille et accomplit là sa dernière mission de combat, avec le tournage d’un film de propagande. 9h14: l’alerte est déclenchée. La formation attaque la cible à 25.500 pieds. Le raid débute par le bombardement du port, la gare de l’Etat et Chantenay et Sainte-Anne. Le port est lourdement touché ainsi que les chantiers navals. A 18h55, une seconde alerte retentit. C’est la première fois qu’un objectif est bombardé deux fois le même jour. Quarante-cinq tonnes de bombes "M 43" de 500 livres sont larguées sur la zone. Par erreur, des bombes sont encore larguées sur le centre de Nantes.

Cette deuxième vague dévaste les mêmes quartiers que celle du 16 tout en débordant vers l’est et Saint-Donatien. Symbole du centre-ville, les magasins Decré ne sont plus qu’un immense squelette d’acier, terrassé. 1463 victimes et 2500 blessés sont dénombrés. 700 maisons et immeubles sont détruits et près de 3000 inhabitables. On estime entre 1000 et 1500 le nombre de bombes larguées sur Nantes au cours des trois raids aériens. Les infrastructures portuaires et industrielles sont lourdement touchées.

Le KERSOTONO est atteint. Il sera définitivement coulé en comme blockship puis ferraillé après guerre.

SS KERTOSONO

Pathfinder B-17

Le S/S Kertosono  

 Bombardier Pathfinder" (PFF) B-17

Position

Carte du Kegums

Zone : 47 01 30 Nantes
Latitude : 47° 12' N Longitude : 001° 34' W

Notes

1. Kertosono est situé dans le district de Nganjuk sur l’île de Java en Indonésie. C’est une petite ville de 60.782 habitants.

2. Rotterdam Lloyd / Stoomboot Reederij "Rotterdamsche Lloyd" : La compagnie a débuté en 1839 sous le nom de Willem Ruys avec des voiliers pour faire du commerce avec les Indes néerlandaises et l'Extrême-Orient. Quelques voyages en Amérique du Sud ont été aussi mis en place. En 1870, un service de paquebot a été créé pour transporter du minerai de fer entre l'Espagne, la Méditerranée et les Pays-Bas et service passager /courrier de Batavia (Jakarta) a vu le jour en 1872. Le Stoomboot Reederij "Rotterdamsche Lloyd" (Rotterdam Lloyd) a été formé en 1875. En 1881 le nom a changé pour Stoomvaart Maatschappij Rotterdamsche Lloyd (Rotterdam Steam Navigation Co) et en 1883, la compagnie a été renommée N.V. Rotterdamsche Lloyd. Une succursale, la Stoomvaart Maatschappij 'Triton' (1899) s'occupait du commerce de cabotage de la compagnie. Des fusions unt eu lieu en 1902 avec d'autres compagnies pour Java (Café) - la Chine - la Ligne du Japon, en 1906 pour Java- la Ligne de Bengalen et en 1908, la Ligne d'Australie. En 1908 Rotterdam Lloyd remet aussi Maatschappij Stoomvaart sur pied "Rotterdam" comme compagnie de navire de cabotage. Un consortium de propriétaires de navire néerlandais forme la Vereenigde Nederlandsche Scheepvaarts Maatschappij (United Netherlands Navigation Co) en 1920 pour diviser les trajets entre les propriétaires et la Rotterdam Lloyd.
Après la guerre, les Pays-Bas ont accordé à la compagnie l'honneur Royal (Koninklijke) pour ajouter à son titre et elle est devenu ainsi la Koninklijke Rotterdamsche Lloyd.

Pavillon KertosonoKertosono pavillon

3. T/S THOR (HSK IV SCHIFF 10) ex SANTA CRUZ, appartenant à l'Oldenburg-Portugiesischen Dampfschiffs-Reederei. Lancé le 16 mars 1938, par les chantiers Deutsche Werft à Finkenwarder (yard 214), 115.7 x 16.7 mètres et 3862 GRT, il a une vitesse supérieure à 17 nœuds. Le THOR a été armé en croiseur auxilliaire corsaire et a commencé ses raids en juin de 1940, commandé par Otto Kähler, puis par Günther Gumprich. A sa première croisière du 6 juin 1940 au 30 avril 1941, le Thor capture ou coule douze navires : Kertosono, Delambre, Bruges, Gracefield, Wendover, Tela, Kosmos, Natia, Trolleholm, Britannia, HMS AMC Voltaire, Sir Ernest Cassel.
A sa seconde croisière, du 20 novembre 1941 au 10 octobre 1942, il fait 10 nouvelles victimes : Pagasitikos, Wellpark, Willesden, Aust, Kirkpool, Nankin, Olivia, Herborg, Madrono, Indus.
Le THOR a été détruit par explosion à Yokohama, le 30 novembre 1942. L'hypothèse serait que les ouvriers avaient peut-être été négligents lors du ponçage de la rouille ou avait peut-être même fumé à proximité des réservoirs à nettoyer. 13 des hommes du THOR ont été tués dans l'explosion.
Source : http://www.warsailors.com/raidervictims/thor.html.

Otto Kähler, capitaine du Thor border=T/S THOR
Otto Kähler, capitaine du Thor et le T/S Thor

Sources

"Verluster deutscher handelsschiffe 1939-1945" von Urs Heßling ; www.nedships.nl ; Bron : "Almanak van Nederlandsch Indie, 1925, 1927, 1930" ; Australian National Maritime Museum Library (ships pictures index, HHF p.29) ; Nationaal Archief, Den Haag (Scheepsjournalen van de Stoomvaartmaatschappij, "Nederland", 1872-1961, f°46) ; http://www.damennaval.com ; "The World's Merchant Fleets, 1939", Roger Jordan ; Miramar Ship Index ; Ouest-Eclair (17 au 26 /09/1943) : Médiathèque de Nantes (cote 140859/C158) ; "Les bombardements de Nantes en 1943" (BT N°1177) ; Photos Archives Municipales Nantes

Logo

78, Hent Menez Land- 29170 Fouesnant

Copyright 2015