UNION NEPTUNE
(1985-2011)
Îles CookUnion Tpg

 

SW Oléron

Chavirage du cargo, le 22 juillet 2011

MV Union Neptune
MV Union Neptune

Caractéristiques

Cargo, N° IMO 8416803, callsign E5U2416, lancé le 11 octobre 1985, sous pavillon irlandais pour l'Union Transport Group (1). C'est un cargo vraquier construit par les chantiers néerlandais Tille Scheepsbouw Kootstertille BV, Kootstertille (2), yard 243. Il mesure 87.7 mètres pour un baud de 11.1 mètres. Il a un tonnage de 1543 BRT, pour un port en lourd de 2376 tonnes. Propulsé par un moteur diésel (Kloeckner-Humboldt-Deutz SBV6M628) d'une puissance de 883 kW, il atteint une vitesse de 10 noeuds. Au moment de son naufrage, il battait pavillon des Iles Cook et était immatriculé à Avatiu (3), pour un armateur norvégien, la Norswede Shipping (Continental Ship Management) à Karmsund.

Le naufrage

 

MV Union Neptune

L'Union Neptune était parti de Belfast, le 6 juillet 2011 avec un équipage de six personnes. Il atteignait le port de Londonderry, le 7 juillet à 6 h 50. Il reprenait sa route par la mer d'iralande et le canal St Georges en direction du port de Bordeaux qu'il touchait le le 14 juillet à 19 heures. Après avoir effectué son chargement, il repartait le 15 juillet à 15 heures en direction de Rotterdam, avec dans ses cales 2 082 tonnes d'oxyde de fer.

Pour une raison inexpliquée, le 21 juillet, l'Union Neptune prenait une gîte importante sur bâbord et envoyait un SOS sur sa dernière position connue : 45.75819° / 1.822418°, à l'ouest de la pointe de La Coubre. Le reste du récit est décrit dans les communiqués suivants de la Préfecture Maritime :

Cette nuit, le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) d'Etel est informé par le Union Neptune, cargo de 87 mètres battant pavillon des îles Cook, avec 6 membres d'équipage à bord, que le navire a pris une forte gîte et que l'équipage évacue à bord du canot de survie.
Le Union Neptune se trouve à 45 kilomètres (24 nautiques) à l'ouest de la pointe de La Coubre. Il assurait un transit entre Bordeaux et Rotterdam avec une cargaison de 2 082 tonnes d'oxyde de fer, qui ne présente pas en l'état un danger important pour l'environnement marin.
A 02 h 15, le CROSS Etel met en oeuvre l'hélicoptère Dauphin de service public de la marine nationale basé à La Rochelle qui rallie la zone à 03 h 00 et réalise le treuillage des membres d'équipage en deux rotations pour les déposer à Chassiron où ils sont pris en charge par le personnel du sémaphore puis par les pompiers. Un des membres d'équipage a été dirigé vers l'hôpital de Rochefort pour une hypothermie.
La vedette SNSM 85 de Port Médoc est également mise en oeuvre et rallie la zone à 05 h 10 pour apporter son concours à la surveillance du cargo.
En parallèle, la préfecture maritime Atlantique avait demandé au remorqueur de haute mer Abeille Languedoc de quitter sa zone de surveillance au large d'Hendaye pour se diriger vers le Union Neptune qu'il devrait rallier vers 14 h 00.
L'hélicoptère Dauphin effectue un vol de surveillance du Union Neptune à 06 h 55.Le cargo ne présente pas de danger immédiat pour la navigation et sa dérive est estimée très faible. Après avoir mis en demeure l'armateur norvégien du navire de prendre les mesures nécessaires pour faire cesser le danger que représente ce navire à la dérive, le préfet maritime de l'Atlantique prépare les dispositions à prendre pour mettre en sûreté le navire et sa cargaison.
Source : Préfecture Maritime : communiqué de presse Naufrage du cargo Union Neptune au large de l'Ile d'Oléron (17) - n° 1

Alors qu'il était en remorque avec le remorqueur de haute mer Abeille Languedoc, le Union Neptune, cargo de 87 mètres battant pavillon des îles Cook, a sombré à 18h45, au large de l'Ile d'Oléron.
Ce matin, la préfecture maritime Atlantique avait demandé au remorqueur de haute mer Abeille Languedoc de quitter sa zone de surveillance au large d'Hendaye pour se diriger vers le Union Neptune. A 15h10, la remorque était passée grâce à l'hélitreuillage de personnel de l'Abeille Languedoc par le Dauphin Guépard Yankee.
Durant le remorquage, alors que le convoi était à faible allure en direction de La Rochelle, la gite de l'Union Neptune n'a fait que s'accentuer.La position du naufrage est dans le 220 de la pointe de Charbonnière(Ile d'Oléron) pour 11.5 Nautiques (20 Kms).
Source : Préfecture Maritime : communiqué de presse Naufrage du cargo Union Neptune au large de l'Ile d'Oléron (17) - n° 2

Abeille

Remorquage

Hélitreuillage

Hélitreuillage

Sauvetage et remorquage de l'Union Neptune (photos Marine Nationale)

Point de situation du mercredi 27 juillet 19 h 00
Depuis vendredi soir, après s'être couché sur le coté, le cargo Union Neptune est partiellement coulé au large de l'île d'Oléron. Il repose par 35 mètres de fond mais la proue du bateau continue de flotter et affleure la surface de l'eau.
Samedi, le Préfet maritime a mis en demeure l'armateur de prendre toutes mesures : - pour assurer la sécurité de la navigation et pour prévenir un sur-accident en mettant en place autour de l'épave un dispositif de signalisation et de surveillance :
- pour faire cesser le risque de pollution constitué par les produits contenus dans les soutes ;
- pour faire cesser le danger constitué par l'épave dont l'étrave affleure la surface.
Cet après-midi, une réunion s'est tenue à la préfecture maritime de Brest entre toutes les parties concernées permettant de prendre les décisions suivantes :
Dès à présent, le Préfet maritime a décidé d'alléger le dispositif de surveillance mis en place à proximité de l'épave (présence et surveillance continue de l'Abeille Languedoc) puisqu'aujourd'hui ont été mouillées deux marques de signalisation (bouées) permettant d'assurer la sécurité de la navigation autour de l'épave du cargo Union Neptune.
D'autre part et compte tenu de la dangerosité de la position particulière de l'épave qui affleure la surface de l'eau, il a été décidé de la faire couler totalement afin qu'elle repose sur le fond.Parallèlement, l'armateur prépare les opérations permettant de récupérer les produits contenus dans les réservoirs à combustible (gasoil de propulsion et huile).
Enfin et en fonction des résultats des analyses qui sont menées actuellement sur la cargaison, le préfet maritime examine avec l'armateur la nécessité de procéder à la récupération de celle-ci.
Source : Préfecture Maritime : communiqué de presse Naufrage du cargo Union Neptune au large de l'Ile d'Oléron (17) - n° 4

Après le naufrage du cargo Union Neptune battant pavillon des Îles Cook au large de l'île d'Oléron le 22 juillet dernier, une surveillance quotidienne est assurée par des moyens nautiques et aériens de l'État (marine nationale, gendarmerie maritime, douane, ...) pour vérifier l'état de l'épave et une éventuelle pollution.
Pour l'instant, aucune évolution n'a été observée : pas de modification de la position du navire dont l'étrave affleure en surface, pas de pollution aux hydrocarbures constatée. Le laboratoire d'analyse de surveillance et d'expertise de la marine (LASEM) de Toulon a procédé à des prélèvements d'échantillons pour analyser la cargaison du cargo et sa dangerosité sur le site du naufrage. Celle-ci est bien composée d'oxyde de fer avec quelques traces de métaux lourds.
A la vue des résultats, l'institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (IFREMER)de Nantes a conclu que le chargement ne représente pas de risque pour le milieu marin.
En conséquence, le Préfet maritime de l'Atlantique n'oblige pas l'armateur du cargo à procéder à la récupération de la cargaison. Cependant, des mesures de surveillance à la charge de l'armateur sont à l'étude.
Source : Préfecture Maritime : communiqué de presse Naufrage du cargo Union Neptune au large de l'Ile d'Oléron (17) - n° 5

Chavirage

Chavirage

Proue

Naufrage

Chavirage et coulage de l'Union Neptune (photos Marine Nationale)

Position

Carte de la route

Zone : S Oléron - 45 01 40
Latitude : 45° 48', 0000 N - longitude : 001° 34', 000 W


Intervention auprès de l'Union-Neptune journalSO

Notes

1. Union Transport Group : a connu des débuts modestes en 1946 est un groupe d'expédition maintenant bien établi, basé à Bromley dans le Kent. Ceci a été réalisé grâce au travail acharné, l'innovation technique, et l'application de la philosophie "le client d'abord". Les principales activités du Groupe couvrent : l'armement, l'affrétement, la gestion de navires, le courtage maritime, la logistique et l'expédition, le transit. En outre, le Groupe propose des travaux d'ingénierie et de réparations des navires avec deux chantiers navals exploités par ACORN SHIPYARD LTD, à Rochester, Kent.

2. Tille Scheepsbouw Kootstertille BV : Depuis 45 ans maintenant, des navires de toutes formes et tailles ont glissé dans l'eau à la Tille Scheepsbouw Kootstertille BV.

3. Avatiu : Avatiu-Ruatonga-Palmerston est l'une des quatre circonscriptions électorales du district d'Avarua sur l'île de Rarotonga (îles Cook). Elle est constituée de 3 tapere et de l'île de Palmerston

Sources

Photos : Góra87 Register Shipspotter ; Préfecture Maritime (Naufrage du cargo UNION NEPTUNE au large de l'Ile d'Oléron, bulletins) ; Crédit photo : Marine nationale/35F ; MarineTraffic.com ; Miramar Ship Index ;

Logo

78, Hent Menez Land- 29170 Fouesnant

Copyright 2015