S/S SPRO
Ex CELYNEN (1897), ex FAERDER (1916)
(1882-1917)

Norvège

Les Glénan
Torpillage, 19 décembre 1917

D/S CEYLENEN
D/S Ceylenen

Caractéristiques

S/S SPRO (HDGV) cargo 1507 brt, lancé le 30 septembre 1882 sous le nom de CELYNEN n° officiel 86352 par les chantiers William Doxford & Sons Ltd. à Pallion (yard 140), pour T. Beynon & Co., Newport Mon.

Il mesure 249.5 x 36.1 x 17.2 pieds et il est propulsé par un moteur Compound 2 cylindres (28" & 56"-36"), fabriqué par le chantier de construction. Il développe 156 NHP.

Il est vendu en 1897 à l'A/S Færder (Jens Meinich & Co.), à Oslo et renommé FÆRDER. En 1916 revendu à la D/S A/S Frogn (Alexander Bech & Co.), Kristiania (Oslo) et rebaptisé SPRO.

Texte Spro

Texte Spro

Joseph Husband "On the Coast of France - The Story of the United States Naval Forces in war one”

Le naufrage

Port de départ : Barry Dock destination Brest. Equipage : 19 hommes d’équipage (pas de passager) dont 17 Norvégiens et 2 Suédois. Il quitte Brest le 21 décembre 1917 à 14 h 30, en convoi, destination : La Galice, avec une cargaison de 1651 tonnes de charbon.Conditions météorologiques: belle visibilité, beau clair de lune, vent d’est assez frais... Les instructions de route sont de prendre le N° 4 dans le convoi allant à Quiberon.
Sur le SPRO, un homme est à la veille et un autre à la barre. Le bâtiment fait une route S par SE. route droite sans zigzague. Tous les feux de navigation sont éteints, sauf le feu de poupe. Le patrouilleur USS EMELYNE est par son tribord AR. Les trois bâtiments qui se trouvent devant ne peuvent pas voir ce qui se passe sur l’arrière. A 3 milles au Sud Ouest de la bouée de la Jument des Glénan, le vapeur est touché par une torpille tirée par un sous marin. L'impacte de la torpille se produit juste à l’arrière de la passerelle. Le bâtiment est coupé en deux et coule en 3 minutes. Le sous marin n’a pas été formellement vu. Le bâtiment est immédiatement évacué par l’équipage.
Tous les survivants et le capitaine Williams, commandant le patrouilleur USS EMELYNE seront d’accord pour dire que le SPRO a été coulé par une torpille. Lorsque le navire a été touché il faisait une route Sud Est à la vitesse de 8 noeuds...
Il est impossible de déterminer si le sous-marin était en plongée lorsqu’il a lancé sa torpille. Personne n’a vu le sillage de la torpille avant la frappe. Le commandant Williams a aperçu, 5 minutes après l’explosion, une silhouette suspecte ressemblant à une embarcation. Il a senti une odeur de benzène ou d’essence.
22 h 43 : Le vapeur SPRO disparait dans les flots. Les hommes d’équipage sautent dans l’embarcation de sauvetage, d’autres sautent à l’eau. Les rescapés sont ceux qui étaient sur le pont ou le plus près du pont. Le capitaine du "SPRO", Jørgen Jørgensen, n’a pas le temps de vérifier que tout son équipage a évacué le navire avant de le quitter lui même car le navire a sombre en 3 minutes.
La plupart des rescapés n’ont pas eu le temps de chercher à monter à bord de l’embarcation de sauvetage. Ils sont 7 a être récupérés par l'EMELYNE. Ce dernier est resté plusieurs heures sur le lieu du naufrage pour récupérer les naufragés. Ils seront ramenés à Lorient par ce même navire. 12 hommes d’équipage sont portés disparus.

Déposition du capitaine du yacht américain USS EMELYNE :

Le lieutenant de vaisseau Williams, commandant le yacht américain "Emelyne" déclare que la formation du convoi était celle qui était marquée ci contre. Il suppose que la torpille a été tirée sur le "SPRO" par un sous marin se trouvant à la position marquée. Il déclare que 5 minutes après l’explosion, il a aperçu à tribord du convoi, à 300 mètres, quelque chose ressemblant à une embarcation chavirée qui a assez rapidement disparu. Il a senti une odeur de benzene ou essence pour moteur. Il n’a rien vu d’autre.

Rapport de l’officier enquêteur, capitaine de frégate : QUIBERON, le 22 / 12 /17.

Le sentiment de l’officier enquêteur est que le "SPRO" a été coulé par une torpille. Le lancement de la torpille a été facilité par le clair de lune et par le fait que le bâtiment ne zigzaguait pas

Position

Carte du naufrage

Zone : Penmarc'h 47 04 40
Latitude : 47° 36', 000 N - longitude : 004° 04', 000 (position approximative)

Notes

1. Celynen est le nom d'un puit charbonnier dans le Newbridge. En 1873 le travail a commencé sur le premier des trois puits de Celynen. Le charbon a été trois ans plus tard en 1876. En trente ans, la houillère a employé 1740 hommes qui produisaient plus de 10.000 tonnes de charbon par semaine.

2. USS EMELYNE, (SP-175) yatch construit par Ailsa Shipbuilding Company à Grenock, en Ecosse en 1898, sous le nom de Katoomba. Propriété de Robert Graves, New York, il est acheté et armé par l'US Navy, le 10 juin 1917. Basé à Brest, il sert de patrouilleur. Après la guerre, il retourne à New London, Connecticut, et est vendu le 9 octobre 1920, à R.J. Robinson de San Diego, Californie.

USS Emelyne

3. U 104 sous-marin du type Mittel U, commandé par le Kapitänleutnant Kurt Bernis.

Sources

Marcel Rondeleux. "L'Apogée de la guerre sous-marine : Journal d'un commandant d'escadrille de patrouille, 1917-1918" ; Joseph Husband "On the Coast of France - The Story of the United States Naval Forces in war one” ; S.H.M. Vincennes (série SSG D 7550, C 64) ; National Archives, Kews (BT 10/16, Ship Celynen, official number: 86352. built: 1882. Registry closed: 1898.) ; Miramar Ship Index, R.B. Hawthorn ; Norske skipsforlis i 1917 (N° 516, Jern-D/S SPRO, HDGV)

Logo

78, Hent Menez Land- 29170 Fouesnant

Copyright 2015