S/S SATURN
ex ARILD (1921)
(1918-1924)

Pavillon norvégienPavillon compagnie

La Pierre d'Orge, Lorient
Echouement, le 18 décembre 1924

SS Saturn
Le S/S Saturn

Caractéristiques

Lancé le 29 avril 1918 sous le nom d' ARILD pour A/S D/S Arild (Moritz Vaumund), Kristiania, il est onstruit par le chantier A/S Trondhjems Mekaniske Verksted, à Trondhjem (yard 170).

C'est un cargo de 226.3' x 36.5' x 15.7' pieds qui jauge 1119 tonnes en brut. Il est propulsé par une machine triple expension de 600 IHK (139 NHK) qui lui donne une vitesse de 9 noeuds.

En août 1920, il est vendu à A/S D/S Arild (Louis Hannevig) de Kristiania, puis en février 1921, il passe sous le propriété de Tr.hjems Bank A/S, Kristiania, toujours sous le nom d'ARILD.

Il est enfin acheté par la Det Bergenske Dampskibsselskab, Bergen, en mars 1921 qui le renomme SATURN.

Le naufrage

Le cargo parti de Bergen avec un chargement de manganèse pour les Forges d'Hennebont (3) traverse la passe ouest de Groix. il n'a plus qu'à reconnaître le feu des Trois Pierres pour suivre l'alignement de la passe de Lorient.

Suite à une manoeuvre d'autant plus inexpliquée que se trouve à son bord un pilote de la station de Groix, le SATURN vient s'empaler sur le roche dite "La Pierre d'Orge". Le remorqueur du port de Lorient PEN MANE (4) accourt sur les lieux, mais ne peux rien faire car déjà les cales et le compartiment machine sont envahis d'eau. Seule la poupe du navire est indemne.

L'équipage est débarqué à l'exception de trois hommes et du capitaine. Le courtier maritime de Lorient fait appeler un remorqueur de sauvetage de Saint-Nazaire. Mais le 20 décembre une brume intense s'abat sur les côtes et le remorqueur ne peut appareiller de Saint-Nazaire.

Le 27 décembre c'est la tempête qui fait suite à la brûme. Le SATURN pivote sur lui-même et va se briser en deux et couler le 28 décembre.

Plus tard, en janvier, la partie arrière est ramenée à Lorient. Tandis que la proue demeure en place.

Presse
L'Ouest-Républicain (25/12/1924)

 

Position

carte du naufrage

Zone : 47 03 40 - Groix
Latitude : 47° 41', 8086 N - longitude : 003° 23', 6362 W

Notes

1. Trondhjems Mekaniske Værksted 1843-1983. En 1862, a été créé la société qui devait poursuivre l'exploitation de l'atelier de mécanique FABRIKEN, puis elle a été agrandie avec un chantier naval moderne, avec trois slipways et un quai. En 1872, le chantier a fusionné avec la fonderie et le chantier naval Trolla Brug et a pris le nom Trondhjems Mekaniske Værksted. En 1878, on commencé de nouvelles opérations sous le même nom et le chantier a été réorganisé. TMV avait en 1880 environ 400 employés. et une superficie de 53.000 m², quatre slipways où pouvaient être construits des navires jusqu'à 380 pieds. Deux cales sèches de 280 et 310 pieds étaient affectées aux travaux de réparation. La taille des navires standard construits en ce siècle était d'environ 1100 BRT.

chantier Trondhjems Mekaniske Værksted

2. La Det Bergenske Dampskibsselskab est fondée en 1851 pour mettre en place un service maritime entre Bergen, Stavanger, Kristiansand et Hambourg ou Altona. Les services se développent pour devenir mondiaux. En 1907, la Norwegian Steamship Company, propriété hollandaise est rachetée avec ses trois navires et une liaison Bergen - Rotterdam est mise en place. La même année le Vestlandske Lloyd de Bergen est acquise conjointement avec la Nordenfjeldske et sa flotte de quatre navires divisés entre les deux compagnies. Cette acquisition permet à la Bergen Line de mettre un service en Islande. La Norwegian South American Line est fondée en 1913, elle regroupe la Bergen Line, Otto Thoresen Line et la Nordenfjeldske pour naviguer entre la Norvège, Rio de Janeiro, Santliersos et Buenos Aires. Ce service cesse en 1980. Le trafic des pétroliers entre en vigueur en 1951 et dure jusqu'à 1979. La compagnie a aussi fait naviguer des navires de croisière de 1921 à 1971 (Royal Viking Line ). En 1984 la Bergen Line est reprise par Anders Jahre qui contrôle la Kosmos Line, mais elle continue à opérer comme une compagnie norvégienne.

3/1921: Det Bergenske Dampskibsselskab, Bergen

La Det Bergenske Dampskibsselskab a donné de nombreux noms d'étoiles ou de planètes à ses navires : Venus, Jupiter, Meteor, Stella Polaris , Leda , Neptun, Lynx, Saturn.

3. Les Forges d'Hennebont étaient un ancien établissement sidérurgique, situé à Inzinzac-Lochrist (Morbihan). Située en bordure du Blavet, à une vingtaine de kilomètres de Lorient, la commune d'Inzinzac-Lochrist doit son extension aux forges de Kerglaw et de Lochrist connues sous le nom de Forges d'Hennebont. Pour répondre aux besoins croissants des conserveries de légumes et de poissons du sud de la Bretagne, les frères Trottier envisagèrent dès 1860 la création, sur la commune d'Inzinzac-Lochrist, d'une usine métallurgique. Le gouvernement décide de la fermeture des forges d'Hennebont par décret ministériel du 18 mai 1966. Les forges d'Hennebont n'ont pas su résister à la concurrence des usines métallurgiques modernes d'Usinor et de Sollac du nord et l'est de la France.

4. Pen-Mane (ANG ; 1897, 1899, 27/01/1950) Remorqueur [130 t ; 370 cv; 21,3 x 5,2 x 3,2 m; 9,5 nds ; 11 h]. ex Remorqueur FAIR PLAY II, acheté en Angleterre et livré à Dunkerque fin décembre ; 12/1898 : Quitte Dunkerque pour Cherbourg avec les remorqueurs WILHELMINA & JOHANNA FREDERICA (achetés à la même époque en Hollande), tous deux escortés par BUFFLE ; Les navires relâchent à Boulogne par suite du mauvais temps ; 1899 PEN MANE ; Carrière à Lorient ; 21/1/1950:Condamné à Lorient

Sources

Miramar Ship Index ; www.sjøhistorie.no ; S.H.O.M 2006 ; JMK (31) ; "Hurtigruten, sjøveien mot nord" Dag Bakka jr., Seagull Publishing 2003 ; Bergen Sjøfartmuseum ; "Trondhjems Mekaniske Værksted 1843-1983", Hansen, Finn R.,Trondheim 1995 ; Médiathèque de Nantes (Ouest-Eclair, Nov-déc 1924, MIC B331) ; L'Ouest-Républicain (25/12/1924)

Logo

78, Hent Menez Land- 29170 Fouesnant

Copyright 2015