S/S BRODE
ex ST. PATRICK (1915)
(1905-1917)

Pavillon norvégienpavillon

Penmarc'h
Torpillé, le 17 mars 1917

SS BRODE
SS Brode

Caractéristiques

S/S BRODE (MLWQ), lancé le 7 mars 1905, par le chantier Craig, Taylor & Co. Ltd. à Stockton on tees (yard 108) sous le nom de ST. PATRICK pour A. O. Wilson, Gøteborg, pavillon suédois.

Il mesure 306.0 x 44.2 x 20.1 pieds et il est propulsé par une machine triple expansion (22", 36" & 58"-39") construite par la North East Marine Engineering, à Sunderland, de 242 NHP

En 1906, il passe sous pavillon de l'Ångf. AB St.George (A. O. Wilson), Gøteborg. En 1913, il est acheté par Ångf.A/B St.George(Thomas Willerding) Gøteborg.

En juillet 1915, il change de pavillon passant en Norvège pour la Rederi A/S Damp(Arthur H. Mathiesen, Kristiania et il est rebaptisé BRODE.

Le naufrage


SS Brode

Le SS BRODDE appareille , le samedi 17 mars 1917 de Cardiff, avec 23 hommes d'équipage sous les odres du capitaine Jacob Lauritz Johannessen. Il emporte dans ses cales 3250 tonnes de charbon à destination de Gibraltar. Le navire est assuré pour 2.700.000 couronnes norvégiennes. A 13 h 20, il prend la route de Barry, le vent souffle d'ouest. Le voyage se poursuit selon les routes indiquées par l'Amirauté britannique. A 6 h du matin, il franchit Longship et stoppe ses moteurs à 9 heures à Penzance Bay, pour attendre l'obscurité pour traverser la Manche.

A 18 h, il fixe son cap sur le phare d'Ouessant et se met en route à pleine vitesse. Le 19 mars à 0h 15, il double Ouessant. A 7 heures, il est à 8 milles dans le SSE d'Armen. Vers 8 heures, une torpille le frappe entre les cales 3 et 4. Le navire s'enfonce par la poupe. Tous les hommes évacuent le navire dans les canots du bord. Le bateau coule si rapidement que le capitaine et les marins réfugiés à la poupe sautent à l'eau pour atteindre les canots. Il en manque malheuresement un, le chauffeur Erling Krog.

Les canots rament vers la terre. A 15 heures, ils sont receuillis par un torpilleur français et ramenés au port de Brest à 17 heures.

Le sous-marin responsable est l'UC 36 (1) commandé par le Kapitänleutnant Gustav Buch (16 novembre 1887-21 mai 1917). Gustav Buch est reponsable de la perte de 25 navires soit plus de 38.000 tonnes.

Navires coulés par UC 36 :

Russia, 1, 617 brt, danois - Kong Inge, 867 brt, norvégien - Hugin, 1, 395 brt, norvégien - L’amerique, 489 brt, français - Baynaen, 3, 227brt, anglais - Etoile Polaire, 33brt, français - Leontine, 201 brt, français - Savio, 1, 922 brt, italien - Kenilworth, 2, 735 brt, anglais - La Providence, 272 brt, français - Hirondelle, 1, 648 brt, anglais - Verjø, 1, 002 brt, norvégien - Condor, 3, 565 brt, russe - Camberwell, 4, 078 brt, anglais - Elford, 1, 739 brt, anglais - Lucknow, 171 brt, anglais - Dana, 182 brt, anglais - Mientje, 120 brt, anglais - Tijuca, 2, 304 brt, brésilien - Ferdinand A., 2, 062 brt, français - Corbet Woodall, danois, 917 brt, anglais - Nirefs, 4, 080 brt, grec.

Soumarin type UC II
Sous marin UC II

Position

Carte Epave
N° SHOM : 14574043
47°42',9686 N - 004°29,958 W

Notes

1. UC 36 : Type UC II, lancé le 5 juin 1916 par les chantiers Blohm & Voss, Hamburg (yard 277). Déplacement : 417 (sf), 493 (sm), 545 (total). puissance : 500 (sf), 460 (sm). Armement : 7 torpilles dans 2/1 (avant / arrière), 18 mines, canon de 88 mm, 133 coups. Versé dans la flotille des Flandres, où il accomplit cinq croisières du 3 février 1917 au 21 mai 1917, date à laquelle il est éperonné par le navire français MOLIERE, entrainant la mort des 27 personnes à bord.

Sources

S.H.M. Vincennes (SSG N° 3204, D 3941, C 32) ; Norske skipsforlis i 1917 ;
https://www.sjohistorie.no/no/skip/4893/dokumenter : Rapport du naufrage

Logo

78, Hent Menez Land- 29170 Fouesnant

Copyright 2015