LE CARGO S/S BAIGORRY
Ex FOYLE, Ex SAHEL (1889-1917)

Pavillon Plisson

SEE de Belle-Ile
Canonné, le 27 avril 1917

Le SS Baigorry
Le Baigorry (ex Foyle)

Caractéristiques

SS BAIGORRY, est lancé par les chantiers W. Doxford & Sons, Pallion (yard 185), sous le nom de FOYLE (N° officiel 95540), le 13 mars 1889 pour la Mercantile S.S.Co Ltd, Londres. Il est jaugé 1858 tonneaux pour 85.3 x 11.7 mètres (280 x 38,3 x 18,3 pieds). Il est équipé d'un moteur à triple expension (21", 35" & 57"-39"), fabriqué par le constructeur, développant 197 NHP.
Il est vendu en 1900, à l'armement Delmas Frères, il renommé SAHEL. Enfin il est revendu en 1916, à la Cie des Chargeurs Français (1) (Plisson & Cie), il prend le nom de BAIGORRY.(2).

Le naufrage

Il appareille sous les ordres du capitaine Etienne Annestoy, le 22 avril 1917, de Bayonne avec un chargement de 2200 tonnes de poteaux de mines à destination de Cardiff.

Le 25, il perd le convoi à cause de sa lenteur. Il ne possède ni canon ni TSF. Il se trouve à 17' dans l'SSE de Belle-Ile : "...il faisait très beau avec une jolie brise de N à N.N.E., visibilité faible parceque le jour n'était pas encore levé, mais devenue très bonne une heure après."

A ce moment, un coup, de canon fut entendu et un obus vient tomber tout près du bord à tribord; puis, presque aussitôt un 2ème obus traversa les logements de l'arrière du bâtiment.
Le second se trouvait sur la passerelle, et le commandant, avec un second maître, pilote de la flotte embarqué à St-Jean-de-Luz se trouvait dans la chambre des cartes. Au premier coup de canon, le second donne l'ordre de stopper. Puis le capitaine et le pilote étant monté sur la passerelle, l'ordre fut donné de forcer de vitesse et de gouverner à l'est pour se rapprocher de terre, le sous-marin n'était pas encore visible.

Croquis du sous-marin
Croquis du sous-marin exécuté par le capitaine Annestoy Etienne

"Petit modèle longueur environ 50 mètres, le N°73 a été lu à l'avant. Etrave très élevé, avec une sorte de gaillard. L'orifice de tube lance-torpille de chaque bord de l'étrave paraissait tirer vers l'avant; un seul canon 88, à l'avant, entre le blockhauss et le gaillard avant... L'avant du bateau était cabossé comme s'il avait subi une collision. Sa peinture n'était pas fraîche mais en bon état..."

Une fois cap à l'est, le sous-marin fut aperçu à une distance d'environ 500 mètres par tribord arrière. Le capitaine manoeuvra alors de manière à présenter l'arrière. Le capitaine pour les raisons qu'il donne dans son rapport (joint à ce dossier), décida d'accord avec ses officiers d'abandonner son bâtiment. Il fit stopper et l'équipage se porta aux baleinières...

Les allemands sont dérangés pendant la pose des bombes. ils replient sur leur navire et achèvent le Baigorry par 14 coups de canons. Le canot du capitaine Annestoy Etienne, atterrit à l'île d'Yeu, l'autre à Noirmoutier. Ceux de Noirmoutier sont conduits à Saint-Nazaire par l'arraisonneur CROZON.

Le rapatriement à Saint-Nazaire par l'arraisonneur-dragueur Le Crozon d'une partie des naufragés du Baigorry (26 avril 1917 : Arraisonneur-dragueur Le Crozon (alors commandé par l'enseigne de vaisseau auxiliaire Marcel Courtecuisse)

Journal de bord : Service du Jeudi 26 avril 1917 :

8 h 00 à 11 h 00 : Peint la coque bâbord du bateau ; installé le flotteur de la drague pour y appliquer une remorque dessus.
12 h 00 : Reçu des ordres pour appareiller, pour aller au Bois de la Chaise (Île de Noirmoutier) chercher un équipage de naufragés français ; élongé les feux ; monté la pression.
12 h 30 : Sorti de Port-Arthur.
13 h 25 : Sorti du port ; fait route pour le Bois de la Chaise, Noirmoutier.
12 h 45 : Hissé notre numéro officiel ; le sémaphore de la Pointe de Saint-Gildas hisse son aperçu.
15 h 15 : Mouillé en rade du Bois de la Chaise ; mis les deux baleinières à l'eau pour aller chercher les naufragés à terre.
17 h 40 : Les deux baleinières arrivent à bord avec les naufragés du vapeur français Baygorry de Bayonne.
17 h 42 : Embarqué et saisi les baleinières à leur poste.
17 h 45 : Appareillé, fait route pour Saint-Nazaire.

Les conclusions de la commision d'enquête considèreront que le capitaine est coupable de ne pas avoir sauvé ... les papiers du bord (sic)!!!

conclusion de la commission d'enquête
S.H.M. Vincennes (SSG D 4644, C 37)

Il s'agit de l'UC 21 de Reinhold Saltzwedel, construit par Blohm & Voss, Hambourg

Type UC II
Sous-marin Type UC II

Type UC II
Ordonné le 26/08/1915
Blohm & Voss, Hamburg (Yard 271)
Lancé le 1/04/1916
Mis en service 12/09/1916[1]
Coulé en septembre 1917
Déplacement: 417 m/t
Surface : 493 m/t
Immersion : 543 m/t
49.4 m x 5.3 m
Propulsion : 2 × hélices
2 × 6-cylinder, 4-stroke moteurs diesel, 370 kW
2 × moteurs electriques, 340 kW
Vitesse : 11.6 noeuds (surface),
7 noeuds en immersion
Autonomie : 9.430 milles

Armement :
6 × 100 cm tubes lance-mines
18 × UC 200 mines
3 × 50 cm tubes lance-torpilles
(2 avant/externe; un arrière)
7 × torpilles
1 × 8.8 cm (3.46 in) KL/30 canon de pont
Equipage : 23 hommes

Position

Carte de l'épave
Fond : 55 mètres. Cette épave est quelquefois appelée "Murmures" par les pécheurs,
en fait il s'agit du nom du chalutier qui l'avait découverte et signalée.
N° SHOM : 14572118 - Latitude : 47°03,6189 N - longitude : 00 2°54,0466 W

Notes

1. Aussi connue comme Compagnie des Chargeurs Français. elle possédait aussi la Compagnie des Chargeurs Marocains. En 1916, elle crée une filiale commune avec la Compagnie Générale Transatlantique, la Compagnie Générale d'Armement Maritime. Elle finit rachetée en 1919 par la Compagnie Générale Transatlantique.

2. Saint Etienne de Baïgorry, village niché au creux d'une vallée pastorale se situe en plein coeur du Pays Basque à 50 kms de l'Océan.

 

Sources

Sources : The National Archives, Kew (BT 110/32/106 : Ship Foyle, official number: 95540. When built: 1889. Registry closed: 1900) ; S.H.O.M. France 2006 ; S.H.M. Vincennes (SSG N°, D 4644, C 37) et (Mémoire des hommes, Cote SS Y 321, N° 85) ; Miramar ship Index, R.B.Haworth, Wellington, New Zealand, 2006 ; "Rapport d'enquête concernant le coulage au canon du vapeur français "Baigorry" (Commission de la Marine Saint-Nazaire, 3 mai 1917) ; “Die deutschen Kriegsshiffe 1815-1945” Band 3, Erich Gröner ;

Logo

78, Hent Menez Land- 29170 Fouesnant

Copyright 2015