LE DRAGUEUR DE MINES ANJOU
(1910-1917)

France

Cap Breton

Heurte une mine, le 17 juin 1917

Caboteur Anjou

Caractéristique

Anjou, caboteur construit en 1910 aux Ateliers & Chantiers de la Loire, Saint Nazaire. Il mesure 63.8 x 8.5 mètres pour un tonnage brut de 771 tonnes. Il est propulsée par 2 machines alternatives à triple expansion construites par les Ateliers & Chantiers de la Loire qui lui conférant une vitesse de 14 nœuds.

L’ANJOU effectue des liaisons commerciales France-Angleterre (Dieppe-Londres) de 1910 à 1916, pour la société des Chemins de Fer de l'Etat Français, Dieppe.Snipping Tool
Le 7 mars 1917, il est réquisitionné par la Marine Nationale et armé en dragueur de mines auxiliaire et affecté au Verdon sous le commandement de Xavier Joseph Marie Dukers (1)

Le naufrage

Ouest-Eclair

 

Il coule le 17 juin 1917 en heurtant une mine posée par l'UC 48 (Kurt Ramien) à 6 milles dans le NW de l’Adour. Le naufrage fera victimes sept victimes dans l’équipage :

1. GOULEY Louis, Eugène, Alphonse - Matelot sans spécialité ; Quartier/Matricule : Dieppe, 110 ; "est resté à son poste jusqu'au dernier moment, assurant l'exécution des ordres. A été englouti avec le bâtiment."
2. GUERY Henri, Gaston, Pierre - Matelot chauffeur ; Quartier/Matricule : Dieppe, 174 ; "est resté à son poste jusqu'au dernier moment, assurant l'exécution des ordres. A été englouti avec le bâtiment."
3. MARGUERITE Marcel, Auguste - Matelot mécanicien ; Quartier/Matricule : 42.507-1 ; "est resté à son poste jusqu'au dernier moment, assurant l'exécution des ordres. A été englouti avec le bâtiment."
4. BASTOEN Georges - Quartier-maître mécanicien, Matricule : 27.019-1 "est resté à son poste jusqu'au dernier moment, assurant l'exécution des ordres. A été englouti avec le bâtiment. "
5. BOSCHER Louis, Marie - Second-maître mécanicien, Matricule : Calais, 1.635 "est resté à son poste jusqu'au dernier moment, assurant l'exécution des ordres. A été englouti avec le bâtiment"
6. PENVERN Maurice, Henri - Quartier-maître mécanicien ; Quartier/Matricule : 38.116-1 ; "est resté à son poste jusqu'au dernier moment, assurant l'exécution des ordres. A été englouti avec le bâtiment."
7. SILENNE Fernand - Second-maître mécanicien ; Quartier/Matricule : 24.315-1 ; "est resté à son poste jusqu'au dernier moment, assurant l'exécution des ordres. A été englouti avec le bâtiment."

Ne laissant que quatre survivants :
1. DUKERS Xavier, Joseph, Marie (1) Capitaine de corvette (Légion d’honneur, médaille militaire) "A effectué, depuis le début de la guerre de nombreux dragages de mines dans des circonstances difficiles et dangereuses, en particulier au voisinage des côtes de Flandre. Le 17 juin 1917, au cours de dragages dans le golfe de Gascogne, l'ANJOU qu'il commandait ayant sauté sur une mine, a pris avec autant de décision que de sang-froid toutes les mesures permettant de sauver l'ANJOU et l'équipage."
2. RONDEAU Edmond, Paul, Léon - Second-maître de manœuvre temporaire ; Quartier/Matricule : Dieppe, 55 ; "A fait preuve de belles qualités de sang-froid et de courage. A contribué, dans des circonstances difficiles, à assurer le sauvetage de l'équipage. S'est déjà antérieurement distingué lors de la perte de l'AUVERGNE et de l'attaque dont le SUSSEX fut l'objet."
3. GUENO Louis - Matelot chauffeur ; quartier/Matricule : Saint Brieuc, 3.007 ; "De service dans la chaufferie au moment où l'ANJOU heurtait une mine, a exécuté avec calme et jusqu'au dernier moment les manœuvres prescrites. N'a évacué la chaufferie que sur ordre formel, après avoir pris les dernières mesures de sécurité nécessaires."
4. LE CUNFF Jacques - Matelot chauffeur ; Quartier/Matricule : Lannion, 3.546 ; "De service dans la chaufferie au moment où l'ANJOU heurtait une mine, a exécuté avec calme et jusqu'au dernier moment les manœuvres prescrites. N'a évacué la chaufferie que sur ordre formel, après avoir pris les dernières mesures de sécurité nécessaires."

 

Position

Position de l'Anjou

Cap Breton - N° SHOM : 14531006 -
Latitude : 43°35,2335 N - Longitude : 001° 32,0764 W

Notes

1. Xavier Joseph Marie DUKERS : Entre dans la Marine en 1892. Aspirant le 5 octobre 1895; port TOULON. Au 1er janvier 1897, sur le croiseur "DUGUAY-TROUIN", Division navale de l'Océan Pacifique (Cdt Jean FORT). Lieutenant de vaisseau le 19 juillet 1905. Au 1er janvier 1906, port TOULON. Aux 1er janvier 1908, 1909, à PARIS, Officier d'ordonnance à l'État-Major particulier du Ministre de la Marine. Chevalier de la Légion d'Honneur (en 1908). Officier d'académie. Le 1er octobre 1909, Commandant un groupe de torpilleurs, Station des torpilleurs de BREST. Idem au 1er janvier 1911. En 1914, à la mobilisation, Commandant le chalutier "MARIS-STELLA", dragueur de la 2ème Escadre légère à BOULOGNE-sur-MER. Le 1er août 1911, en service à la Défense fixe de CHERBOURG En 1917, Capitaine de corvette, Commandant le dragueur "ANJOU", il est cité à l'ordre de l'Armée navale : "A effectué, depuis le début de la guerre de nombreux dragages de mines dans des circonstances difficiles et dangereuses, en particulier au voisinage des côtes de Flandre. Le 17 juin 1917, au cours de dragages dans le golfe de Gascogne, l'ANJOU qu'il commandait ayant sauté sur une mine, a pris avec autant de décision que de sang-froid toutes les mesures permettant de sauver l'ANJOU et l'équipage."

Chantier naval
Les chantiers de la Loire à Saint-Nazaire

Sources

SHOM France 2006 ; S.H.M. Vincennes (SSG N° 4776 D 5600 C 44) ; A.D. 44 (MI 192, 1917 ; Ouest-Eclair , n° 6436, 20 juin 1917) ; "Répertoire des navires de guerre français" Jacques Vichot, Pierre Boucheix, refondu par Hubert Michéa - AAMM, 2003 ; "La flotte SNCF et les car-ferries français", Gilles Barnichon et Stéphane Zunquin, Editions MDV, 2001 ; Miramar Ship Index, R.B.Hawthorn ; Journal officiel du 15 octobre 1919 ;

 

Logo

78, Hent Menez Land- 29170 Fouesnant

Copyright 2015